La réflexologie plantaire pour soulager de nombreux maux

avril 5, 2020

De plus en plus pratiquée en France, la réflexologie plantaire présente de nombreuses applications. En effet, bien qu’elle n’ait pas la prétention de guérir des maladies, elle peut tout de même soulager de nombreux troubles et réduire les effets secondaires de traitements médicamenteux lourds. A ses côtés, on trouve aussi d’autres formes de réflexologie mais elles restent minoritaires dans l’Hexagone… Intéressé(e) ? De ses principaux bienfaits jusqu’au déroulement des séances, on vous dit tout sur cette médecine douce !

Qu’est-ce que la réflexologie ?

La réflexologie consiste à activer des « zones réflexes » en les massant du bout du doigt afin de soulager des douleurs à distance et rééquilibrer diverses fonctions vitales. Dans le cas de la réflexologie plantaire, ces fameuses zones sont situées au niveau des pieds : les réflexologues considèrent qu’elles sont toutes associées à un organe, une partie du corps ou encore à une glande précise. La carte de réflexologie plantaire est vraiment très détaillée ! Cela étant dit, certains praticiens préfèrent exercer la réflexologie palmaire, faciale ou même auriculaire. Le principe est exactement le même, à la différence près que les zones réflexes sont situées respectivement au niveau des mains, du visage et des oreilles.

A quoi ressemble la carte de nos pieds ?

Pour simplifier, retenez que tous les organes situés dans la moitié gauche du corps, comme la rate par exemple, sont reliés à des zones réflexes du pied gauche. De même, les organes situés à droite comme la vésiculaire biliaire, sont raccordés à des zones du pied droit. Quant aux organes pairs (ex. : poumons) et ceux situés plutôt au milieu du corps, comme l’estomac, ils sont « présents » sur les deux pieds ! Pour vous donner une idée du degré de précision de la carte, même les orteils sont divisés en plusieurs zones : il serait ainsi possible d’agir sur le cou, le nez, la gorge ou encore l’hypophyse (glande cérébrale) en massant des points précis sur le gros orteil.

Pourquoi faire appel à cette médecine douce ?

La réflexologie plantaire est principalement utilisée pour combattre le stress, les tensions et les douleurs musculaires : vous pouvez faire appel à elle en cas de mal de dos par exemple ou de douleurs aux cervicales. Mais elle a bien d’autres applications. En effet, cette médecine douce est également employée pour soulager les troubles fonctionnels (ex. : syndrome prémenstruel, constipation), réduire la fréquence des migraines, combattre les troubles du sommeil ou encore limiter les effets secondaires des chimiothérapies et autres traitements contre le cancer. Si elle peut donner de bons résultats, plusieurs séances sont nécessaires pour qu’ils s’installent : le nombre varie selon les cas mais il faut généralement en compter 4 ou 5 pour se sentir mieux.

Comment se déroule une séance de réflexologie plantaire ?

Armé(e) d’une carte de réflexologie plantaire trouvée sur le net, vous êtes fermement décidé(e) à vous masser vous-même ? Il faut reconnaître que c’est tentant mais pour obtenir de bons résultats, nous vous recommandons vivement de consulter un professionnel ! Seuls les réflexologues connaissent vraiment les bons gestes à effectuer. En temps normal, le praticien commence par vous interroger sur votre état de santé. Ensuite il vous invite à vous installer confortablement sur une sorte de transat : le premier massage vise surtout à vous détendre avant le vrai « massage traitant », parfois pratiqué avec des huiles essentielles. Bon à savoir : selon la région et le praticien, le coût de la séance varie habituellement entre 30 et 80 euros, non remboursés par la Sécurité Sociale. En revanche, certaines mutuelles proposent des prises en charge : parlez-en avec la vôtre.

Quelles sont les contre-indications de la réflexologie ?

Bien entendu, mieux vaut éviter d’avoir recours à la réflexologie plantaire si vous présentez une blessure ou une infection au niveau des pieds (ex. : entorse, mycose). Mais il existe aussi d’autres contre-indications médicales comme la phlébite, les troubles cardiaques sévères et l’hémophilie. Les séances sont aussi vivement déconseillées durant le premier trimestre de grossesse ! Au moindre doute, demandez conseil à votre médecin : si vous présentez une contre-indication absolue à la réflexologie, il peut vous orienter vers une autre médecine douce comme l’acupuncture ou la phytothérapie par exemple.

Articles Similaires

Graines de chia : leurs bienfaits et comment les consommer

Graines de chia : leurs bienfaits et comment les consommer

Bien qu’elles soient minuscules, les graines de chia font partie des aliments les plus nutritifs de la planète. Elles regorgent en effet de fibres, de protéines, d’acides oméga-3 et de divers micronutriments qui contribuent à la santé digestive, intestinale et aident...

Infarctus : comprendre, prévenir et guérir

Infarctus : comprendre, prévenir et guérir

L’infarctus du myocarde, dit couramment infarctus ou crise cardiaque, tue presque 12000 personnes chaque année en France. Mais grâce aux progrès médicaux, à la rapidité d’intervention du Samu et au nombre croissant d’unités cardiologiques, le taux de mortalité dû à...